hamadryade


hamadryade

hamadryade [ amadrijad ] n. f.
XVe; lat. hamadryas, du gr.; cf. dryade
1 Myth. Nymphe des bois identifiée à un arbre qu'elle était censée habiter, naissant et mourant avec lui.
2Zool. Cobra royal d'Asie.

hamadryade nom féminin (latin hamadryas, du grec hamadruas, -ados, de hama, avec, et drûs, chêne) Nymphe des bois, qui naissait avec un arbre et mourait avec lui. Autre nom du cobra royal d'Asie.

⇒HAMADRYADE, subst. fém.
MYTH. GR. Nymphe des bois naissant et mourant avec l'arbre dont elle avait la garde et dans lequel on la croyait enfermée. Les montagnes eurent leurs Oréades, les fontaines leurs Naïades, les forêts leurs Dryades et leurs Hamadryades (DUPUIS, Orig. cultes, 1796, p. 61). Elle [la nature champêtre] redevient païenne, soumise encore au vieux Pan et toute peuplée d'Hamadryades (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 1, 1834, p. 203). Les faunes, les nymphes, les hamadryades qui se réveillent, ne sont point des ornements allégoriques : dans le rêve, l'âme rejoint jusqu'aux divinités évanouies (DURRY, Nerval, 1956, p. 119).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1762. Hamadriade ds Ac. 1762 (qui écrit cependant ds le texte de l'article dryades); hamadryade ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. Ca 1442 [composition] amadriades « nymphe des bois » (LEFRANC, Champ. des Dames, Ars 3121 [1481], f° 128b ds GDF. Compl.); 1544 [éd.] hamadryades (B. DESPER., Recueil des œuvres, p. 52, ibid.). Empr. au lat. imp. hamadryas, -adis « id. » lui-même du gr. , - (< « ensemble » et « arbre, en partic. chêne ») « nymphe dont la vie est liée à celle d'un arbre ». Fréq. abs. littér. : 14.

1. hamadryade [amadʀijad] n. f.
ÉTYM. Mil. XVIe, Ronsard; amadriade, 1442; lat. hamadryas; du grec hamadruas, de hama « avec », et drus « arbre, chêne », littéralt « qui fait corps avec un arbre ».
Didact. Nymphe des bois identifiée à un arbre qu'elle était censée habiter, naissant et mourant avec lui. Dryade.
1 Je suis Hamadryade en ces chênes enclose,
Je vis dessous l'écorce (…)
Ronsard, Sonnets divers, Audit seigneur Duc, entrant dans son bois.
2 (…) sous la rude écorce palpite, aux approches du dieu, le tendre sein de la jeune et belle Hamadryade qui n'a rien à refuser au maître de la forêt, et pour lui dépouille son épaisse tunique ligneuse frangée de mousse d'or.
Th. Gautier, Portraits contemporains, Denecourt.
3 Nous répétons, depuis quelques jours, une nouvelle pantomime (…) Il y aura une forêt, une grotte, un vieux troglodyte, une jeune hamadryade, un faune dans la force de l'âge.
Colette, la Vagabonde, p. 69.
HOM. 2. Hamadryade.
————————
2. hamadryade [amadʀijad] n. m.
ÉTYM. 1904, in Rev. gén. des sc., no 4, p. 211; « genre de couleuvre », 1873, P. Larousse; du grec hamadruas. → 1. Hamadryade.
Zool. Cobra royal.
HOM. 1. Hamadryade.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hamadryade — Hamadryade, s. Dryaden …   Herders Conversations-Lexikon

  • Hamadryade — The Dryad von Evelyn De Morgan Die Dryaden (gr. Δρυάδες – Druádes) sind Baumgeister der Griechischen Mythologie. Genaugenommen sind sie Nymphen der Eichbäume, aber der Begriff wurde für alle Baumnymphen üblich. „Dryas“ heißt auf Griechisch… …   Deutsch Wikipedia

  • Hamadryade — Hamadryades Emile Jean Baptiste Philippe Bin. Hamadryade (1870) Dans la mythologie grecque, les Hamadryades (en grec ancien Ἁμαδρυάδες / Hamadryádes) ou Adryades (en grec ancien …   Wikipédia en Français

  • HAMADRYADE — s. f. T. de Mythologie. Nymphe des bois qui naissait et mourait avec l arbre dont la garde lui était confiée, et qui ne pouvait jamais le quitter. Les dryades, au contraire, étaient des nymphes immortelles qui présidaient aux arbres en général,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HAMADRYADE — n. f. T. de Mythologie Nymphe des bois qui naissait et mourait avec l’arbre dont la garde lui était confiée, et qui ne pouvait jamais le quitter …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • hamadryade — (a ma dri a d ) s. f. Terme de mythologie. Nymphe des bois qui naissait et mourait avec l arbre dont la garde lui était confiée. ÉTYMOLOGIE    Termes grecs dont l un se traduit avec et l autre signifie chêne …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Hamadryade — Ha|ma|dry|a|de* die; , n <aus gr. hamadryás, Gen. hamadryádos »Baumnymphe«> svw. ↑Dryade …   Das große Fremdwörterbuch

  • Hamadryade Lodge — (Puerto Misahuallí,Эквадор) Категория отеля: Адрес: Via Misahualli, 150155 Puerto …   Каталог отелей

  • Ptelea (hamadryade) — Ptelea (Πτελεα) est une hamadryade. C est à dire à la fois une dryade et une nymphe. Dans la mythologie grecque, elles[Qui ?] sont au nombre de huit. Ce sont les filles de l esprit de la forêt Oxylos (de la forêt) et d hamadryas (avec l arbre)… …   Wikipédia en Français

  • hamadryas — [ amadrijas ] n. m. • 1805; mot lat., du gr. hamadruas; cf. hamadryade ♦ Grand singe cynocéphale d Afrique, remarquable par la disposition de sa crinière. L hamadryas était le singe sacré de l ancienne Égypte. ● hamadryas nom masculin (même étym …   Encyclopédie Universelle